Vous l’avez lu, vous avez peut-être réagi, mais vous n’êtes certainement pas passé à côté de la nouvelle : WhatsApp, la célèbre application Smartphone de messagerie instantanée, a été rachetée par Facebook il y a quelques jours pour une somme astronomique de 19 milliards de dollars. Non, pas 19 millions (ce qui serait déjà un montant incroyable), mais bien 19 MILLIARDS. Mais alors, quel est le secret pour atteindre un tel succès ? Fondé en 2009 par deux anciens ingénieurs de Yahoo!, le service de messagerie satisfait rapidement les utilisateurs grâce à son fonctionnement simple, dénué de toutes fonctions inutiles. Mais la raison de ce succès planétaire n’est pas là. En effet, la ruse réside, entre autre, dans la manière dont les fondateurs de WhatsApp ont décidé d’attaquer le marché : gratuite la première année d’utilisation, l’application est ensuite 0.99 dollars par année par utilisateur. Coup de génie ! En effet, quoi de mieux pour créer une importante base d’utilisateurs payants que d’offrir le service gratuitement pendant une certaine période, puis de le rendre payant dès que l’on ne peut plus s’en passer? Les chiffres parlent d’eux-mêmes : après 4 ans d’existence, WhatsApp recense plus de 400 millions d’utilisateurs, avec une croissance d’un million de nouveaux adeptes par jour. Toutefois, il serait faux de croire que la stratégie Go-To-Market explique à elle seule ce succès fulgurant. En effet, d’autres éléments ont été déterminants, comme par exemple le fait qu’aucun pseudo ne soit nécessaire pour utiliser l’application, cette dernière utilisant le numéro de téléphone des utilisateurs pour les identifier : simple et transparent, c’est ce qui plait. Voici donc la preuve, s’il en fallait une, qu’il n’y a pas que dans les produits/services que l’on peut innover. Et lorsqu’une entreprise n’y parvient plus, à l’image de Facebook qui n’arrive plus à « fidéliser » ses utilisateurs, elle rachète celles qui intègrent cela dans leur ADN dès le début. L’innovation est une nécessité, que l’on soit un géant américain ou une startup, et c’est en grande partie ce qui conditionne le succès d’un produit/service. Mais, comme nous le voyons à travers nos projets actuels, le processus d’innovation est bien plus complexe qu’il n’y paraît, car sinon, nous serions tous millionnaires, n’est-ce pas ?

Les commentaires sont fermés.

Fil RSS des commentaires de cet article